Cone beam : Imagerie diagnostique en odontostomatologie: Principes, résultats et perspectives PDF

Les facteurs cliniques évalués étaient les techniques d’insertion et de retrait des ms, le couple d’insertion, ainsi que les procédures chirurgicales et le temps de chargement.


ISBN: B0072HDNZ8.

Nom des pages: 198.

Télécharger Cone beam : Imagerie diagnostique en odontostomatologie: Principes, résultats et perspectives gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Le Cone Beam (tomographie volumique numérisée à faisceau conique) est aujourd’hui la technique de référence en imagerie diagnostique dento-maxillo-faciale.

Remarquable par sa résolution d’image et la modestie des doses de rayons X délivrés, le Cone Beam s’impose dans tous les compartiments de la discipline jusqu’alors réservés au seul scanner à rayons X et lève les réticences qui s’opposaient à l’utilisation d’une méthode sectionnelle en imagerie pédiatrique.

Illustré par plus de 500 clichés exceptionnels, cet ouvrage propose, à travers l’expérience reconnue des auteurs, une véritable expertise de la méthode.

La première partie détaille de manière claire et didactique les principes d’acquisition de l’imagerie cone beam, les caractéristiques techniques et les aspects réglementaires.

Le lecteur trouvera dans les chapitres suivants les principales indications du Cone Beam en odontostomatologie et chirurgie maxillofaciale.

Les auteurs abordent successivement les domaines de l’implantologie, la traumatologie, l’orthopédie dento-faciale, les articulations temporomandibulaires, les 3e molaires incluses, les images claires et denses avant d’ouvrir le chapitre très particulier jusqu’alors obscur, où le Cone Beam de haute résolution se révèle déterminant : l’imagerie de la douleur. Un dernier chapitre est consacré aux sinus. L’ouvrage s’achève sur les perspectives de la technique Cone Beam.

Cet ouvrage constitue ainsi un outil diagnostique incontournable pour tout radiologue, chirurgien-dentiste ou stomatologue désireux d’approfondir ses connaissances par une information claire, précise et exhaustive.

Cavallari1, A. Di Fiore1, E.A Gobbato1, A. Zuccon1, E. Bernardi1, S. Mazzoleni2 1Département de Neuroscience, Ecole dentaire, Université de Padoue, Italie 2Département de dentisterie pédiatrique, Ecole dentaire, Université de Padoue, Italie. Les étapes clés pour décider des méthodes QBRA impliquent l’identification de critères spécifiques de bénéfice-risque et l’élaboration d’une matrice de l’état des preuves. Ouvrir dans une fenêtre séparée Figure 2 Préparation du site implantaire à double niveau.

La masse mesurait environ 1 à 1,5 cm, elle était jaunâtre et translucide, elle semblait tendre, fixe et non pulsatile au toucher. L’ensemble de la cohorte de patients a été initialement soumis à des radiographies OPT et à DentaScan CT. 8 patients présentaient de légères altérations de la membrane sinusienne, 13 avec une épaisseur de membrane de 5 mm, 7 avec une opacité sinusale de plus d’un tiers. Les modèles 3D ont aidé à identifier les repères anatomiques et à positionner les implants pendant la chirurgie. L’étude a débuté en novembre 2012 et s’est terminée en septembre 2013.