L’autre résistance : L’Action française sous l’Occupation PDF

Ce qui est unique à l’époque, c’est le niveau de naïveté qui a pu exister lorsque la vérité était tellement plus facile à cacher et que la propagande était si répandue.


ISBN: 2841911705.

Nom des pages: 197.

Télécharger L’autre résistance : L’Action française sous l’Occupation gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Il y a un demi-siècle, la tragédie de l’Occupation commençait à appartenir à l’Histoire. Les Français patriotes se retrouvaient, en dépit des choix politiques différents qu’ils avaient pu faire durant quatre ans. Le colonel Rémy, l’une des grandes figures de la Résistance, rendait hommage au maréchal Pétain et à Charles Maurras et réclamait la révision de leur procès respectif ; dans les deux cas la justice avait été bafouée. Aujourd’hui le sectarisme a repris le dessus. Dans la bouche d’hommes politiques, dans les grands médias, dans l’enseignement, l’histoire est communément déformée. Des contrevérités sont déversées sur le Maréchal et ceux qui l’ont suivi malgré les nombreux témoignages et études historiques qui ont été publiés depuis cinquante ans. L’Action française a soutenu jusqu’au bout le Maréchal – et non tout Vichy. Le chef de l’État français n’était pas royaliste, mais il s’était offert pour être le bouclier de la France face aux Allemands. C’est pourquoi l’A.F. a constamment œuvre au maintien de l’unité française autour de sa personne. Cela dit, pour l’A.F., le Maréchal n’assumait qu’un pouvoir temporaire. Après l’effondrement de la IIIe République responsable des malheurs de la patrie, un autre régime politique devrait voir le jour lors de la libération du territoire. Ce serait l’heure de la Monarchie. Pierre Pujo entend montrer, textes et faits à l’appui, que, sous l’Occupation comme depuis son origine, l’Action française n’a eu d’autre souci que celui de la France, la France seule…

En février 1946, Laffon dirigea cela parce qu’il y avait plus d’emplois. D’autres, comme Antoine Diederich, ont atteint le haut rang dans la Résistance. Ces soi-disant pleins pouvoirs n’ont cependant pas permis à Pétain de faire ce qu’il voulait.

La domination coloniale française était, pour la plupart, politiquement répressive et économiquement exploitante. Le conflit de Stalingrad coûta aux Allemands jusqu’à 800 000 victimes, tandis que les victimes soviétiques en comptaient plus d’un million. Ensuite, lisez sur les femmes les plus méchantes de la Seconde Guerre mondiale. Cocteau a même écrit un essai stupide qui a comparé le sculpteur apprivoisé d’Hitler Breker à Michelangelo.