Propriétés optiques linéaires de nanoparticules métalliques uniques: Corrélation avec la Microscopie Electronique à Transmission PDF

La bioingénierie pulmonaire est un concept perturbateur qui pose un défi pour améliorer nos connaissances scientifiques de base et qui est également une opportunité pour faciliter la transplantation pulmonaire dans la traduction clinique future.


ISBN: 6131523231.

Nom des pages: 286.

Télécharger Propriétés optiques linéaires de nanoparticules métalliques uniques: Corrélation avec la Microscopie Electronique à Transmission gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

A l’échelle nanométrique, les particules de métaux nobles possèdent des propriétés optiques fascinantes. Elles sont dominées par le phénomène de « Résonance de Plasmon de Surface » dont le profil spectral est très sensible à la taille, à la forme et à l’environnement des particules (milieu diélectrique extérieur, autres particules proches…). Ce travail a pour but une meilleure compréhension des processus fondamentaux responsables des modifications de la résonance de plasmon: d’une part en réalisant la spectroscopie d’extinction de nanoparticules « uniques » par la technique originale de Spectroscopie à Modulation Spatiale et d’autre part en caractérisant la morphologie de ces mêmes objets par une observation directe en Microscopie Electronique à Transmission. Cette double approche permet de corréler la réponse optique de nanoparticules (isolées ou bien en interaction (dimères)) avec leur forme ou leur arrangement spatial, et d’en faciliter ainsi la modélisation théorique.

De plus, notre système est capable de détecter de faibles concentrations d’ammoniac de 0,01 à 0,5 ppm. Dans ce régime, les spectres optiques sont très sensibles à la distance interparticulaire pour une lumière d’excitation polarisée le long de l’axe principal du dimère. En revanche, les nanoparticules bimétalliques peuvent fournir une gamme plus large et plus flexible d’absorption LSPR.

Pour les nanorods fluorescents, nous montrons que le couplage peut même augmenter le degré de polarisation du nanorod. Nous avons incorporé les colloïdes dans des hôtes transparents tels que des polymères et des oxydes, obtenant ainsi des composites luminescents où la processabilité de l’hôte et la photostabilité exceptionnelle des nano-phosphores inorganiques sont fusionnées. La figure 7b montre les comptes d’intensité de Raman lus à Raman 594 et 1642 cm « 1. Springer, Royaume-Uni Google Scholar Strizhevskii L, Dmitruk NL, Litovchenko VG (1989) Polaritons de surface dans les semi-conducteurs et les isolants.